Bienvenue to online magazine about Design, Art, Lifestyle & Culture. Pure aestheticism, nothing more.

Un monde intérieur fragile derrière des couches de transparence

fon_52_degann_fri

Le véritable artiste essaie toujours tо réfléchir un instant fugace, une course rapide de pensées, un changement d’émotions. Pour saisir les réglages fins de nos âmes est l’un de la tâche principale d’une personne créative. Peu importe s’il y a une ligne ou une tache de la couleur, quand nous avons le sentiment que l’image prend vie, respire et, plus important encore, révèle son monde intérieur.

image_degann_6

La philosophie de Degann (Degann, Anne de Groot) est pas créer une ressemblance exacte du modèle, mais cherchant ces mouvements subtils des âmes humaines, lorsque tous les masques cachant notre vulnérabilité sont tombés.

La compréhension du monde autour et le transformation de ses découvertes personnelles, expériences à travers les images est le principal objectif créatif de cet artiste unique.

image_degann_1

Série «Imperfections», Technique / moyen: huile sur toile, 2011, photo: gracieuseté de Degann

Comment pouvons-nous voir et percevons notre monde? Rationnellement, par critères imposés par la société? Parfois, il faut rejeter tout cela nous instillé pendant des années, de se laisser aller et il suffit de commencer à contempler, observer comment les peintures fluides supprimer le focus d’un visage sur le papier, et nous invite à regarder plus loin par d’autres couches transparentes pour capturer l’unicité du moment.

image_degann_3

Série «Marie-Claire», Acryliques et peinture à l’huile sur le coton, 2015, photo: gracieuseté de Degann

Depuis plusieurs années, l’artiste a expérimenté avec des couches transparentes de peintures, derrière lequel les caractéristiques des étrangers affichés où subtilement et faiblement ou quelque part plus intensément et brillamment. Et par là la série de portraits de «Imperfections» a été créé.

image_degann_2

Marie-Claire est la modélisation avant la peinture, la série «Marie-Claire», Huile sur toile, 2013-2014, photo: gracieuseté de Degann

Trois ans le même modèle était la fille qui Degann peint différents moments de sa vie, diverses humeurs et pensées. La prochaine série de «Marie Claire» est apparu à la suite de cette expérience. L’artiste a tenté d’expliquer et de vivre à nouveau que la durée de sa vie, quand elle avait le même âge que le Marie Claire à travers les œuvres de cette série. Marie Claire incarne cette période.

image_degann_4

Comme l’artiste décrit son travail: «Au cours de cette période, je ne peins la tête, maintes et maintes fois en essayant de se rapprocher de l’essentiel de son comme une personne qui incarne une certaine période de temps. me limiter à un petit cadre et en utilisant des aquarelles ont donné lieu à une bataille avec l’eau, dans laquelle il a été la clé pour savoir dans quelle mesure je peux contrôler le moyen et comment je peux anticiper les éventualités. Je me demande toujours quand quitter le papier seul, quand il respire juste assez. »

Engageant directement le spectateur dans la nouvelle série, qui est maintenant dans le processus, Degann développe sa philosophie: les âmes humaines et leurs mondes intérieurs sont fragiles, sans défense, mais, en même temps, beau et comprendre qu’il est la chose la plus importante.

image_degann_5

Plus d’informations sur l’artiste à http://degann.com

Similar posts
  • «Cold War». L’Amour a perdu? Le...   Il y a toujours un moment d’irritation lorsque, dit-on, la chimie est apparue ou qu’il existe un lien karmique ou une passion fatale, ou ce qui est encore plus vulgairement une expression d’étincelle entre eux. Tout est plus facile et plus difficile en même temps. Il existe quelque chose qui est inexplicable par tous [...]
  • La sensualité mystique de Leonor Fini Les lignes douces nous attirent au fond de ses peintures, contrastées mais en même temps, des ombres douces et des frontières floues et floues sensuelles et mystérieuses engagées, vivant dans leur propre monde séparé, il n’ya pas de joie et de plaisir que pour elles-mêmes. La leçon de botanique, 1974 La contemplation de ses propres [...]
  • Cinq choses de cette semaine #16   Aimez-vous l’automne  à cause de son parfum épicé qui plane dans l’air pur, l’or et le cuivre des feuilles qui tombent, sa tristesse légère et sa tranquillité, ou ne vous détestez pas parce que cette saison est venue ici au lieu d’un été sans soucis, une pluie agaçante a commencé et une sorte de [...]
  • Cinq choses de cette semaine #15 La fin mai est un moment merveilleux où le soleil se réchauffe encore doucement et affectueusement, sans penser à brûler, quand le vert de l’herbe et du feuillage est clair et frais, et que le ciel est bleu, et le matin dans une légère brume, le jour se réveille. Le moment où, en prévision de [...]
  • Quand le design inspire # 12. La pote... Lorsque les nouvelles technologies aident à créer, développer de nouvelles idées et créer des œuvres avec des formes complexes, des motifs aléatoires et des textures digitales, on peut vouloir croire que nous, même dans notre âge froid, calculateur et rassasié, serons capables de dire notre parole au l’avenir et dans l’histoire des arts notre temps [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

  • English
  • Русский
  • Français

Commentaires récents

    Рейтинг@Mail.ru