Bienvenue to online magazine about Design, Art, Lifestyle & Culture. Pure aestheticism, nothing more.

À la recherche d’un paradis perdu. Noa Noa. L’île d’odeur agréable de Paul Gauguin

Fon_27_Paul_Gauguin_fr

Avez-vous jamais eu envie d’un moment pour échapper à votre monde d’habitude, de changer de décor pour la recherche propre fortune dans d’autres pays, de modifier votre vie cardinalement? Pour échapper à l’île parfumé pour la recherche d’une façon de créer quelque chose de magnifique, sans aucun égard pour les conditions du marché?

A la recherche d’un paradis perdu, monde pur et désintéressé où rien se lie tout de votre liberté, où l’inspiration vient à vous avec chaque souffle de vent, et finalement, ou votre seul vrai amour attente pour vous, ne vous ai pas jamais se précipita là au moins dans vos rêves?

Mais est-il ce merveilleux conte de fées monde de la bonne et de la simplicité n’importe où? À peine. Dans la recherche des parties de notre planète où  les flux de trésorerie ne serait pas gouverner , où les gens comptent dans leurs désirs et élans généreux, et une aide a été fournie comme une manifestation de la sensibilité et de la bonté. Donc, beaucoup de demandeurs aspiraient à toutes les époques, mais toujours ce paradis personne n’a trouvé.



Dans la recherche des parties de notre planète où ne serait pas freiner les flux de trésorerie, où les gens dans leurs désirs ne comptent élans généreux, et une assistance serait fournie comme une manifestation de la sensibilité et de la bonté. Donc, beaucoup des chercheurs aspiraient ouvrir la terre promise à toutes les époques, mais toujours ce paradis personne n’a trouvé.

Lorsque quarante-âgés et non admis en tant qu’artiste, Gauguin quitte Paris et se dirigea pour trouver la terre promise, il croyait qu’il y aurait la vie sans argent et des conditions idéales pour la création artistique réel. Il a navigué avec de grands espoirs sur la côte de la Polynésie française.

Il avait eu une profonde déception quand le brouillard a effacé et  a ouvre devant lui le port de la ville principale de Tahiti, Papeete devant lui, il n’y avait pas huttes pittoresques et souriants des gens simples, mais des maisons de briques seulement laid, constructions en bois, où étaient boutiques et tavernes. La civilisation a envahi et hébergé ici, et ce ne fut pas le meilleur des ses affichages.

Espérant trouver un morceau de son rêve, il est allé à l’intérieur de l’île. Les gens locales ont aidé à construire la cabane de bambou, où il était heureux pendant un certain temps, et peignit ses œuvres avec d’inspiration.



Mais même ici, où les Tahitiens étaient les bienvenus tо lui, Gauguin devait à gagner leur pain. Il avait besoin de l’argent.

Il a laissé ses impressions, sentiments et expériences de cette période dans les lettres et le livre « Noa Noa » – traduit du dialecte local comme  » parfum ».

Bien que l’on croit que Gauguin a trop idéalisée de la vie des résidents locaux et, inversement, a utilisé pour décrire les couleurs sombres de la méchanceté et la stupidité de fonctionnaires français, notamment le gouverneur de l’île. Ceci est une sorte de journal des impressions, des émotions, des histoires qui nous aident à comprendre ce qui est ressenti ou voulait sentir le créateur et il a cherché à trouver leur paradis, l’amour et la liberté.


Similar posts
  • «Cold War». L’Amour a perdu? Le...   Il y a toujours un moment d’irritation lorsque, dit-on, la chimie est apparue ou qu’il existe un lien karmique ou une passion fatale, ou ce qui est encore plus vulgairement une expression d’étincelle entre eux. Tout est plus facile et plus difficile en même temps. Il existe quelque chose qui est inexplicable par tous [...]
  • La sensualité mystique de Leonor Fini Les lignes douces nous attirent au fond de ses peintures, contrastées mais en même temps, des ombres douces et des frontières floues et floues sensuelles et mystérieuses engagées, vivant dans leur propre monde séparé, il n’ya pas de joie et de plaisir que pour elles-mêmes. La leçon de botanique, 1974 La contemplation de ses propres [...]
  • Cinq choses de cette semaine #16   Aimez-vous l’automne  à cause de son parfum épicé qui plane dans l’air pur, l’or et le cuivre des feuilles qui tombent, sa tristesse légère et sa tranquillité, ou ne vous détestez pas parce que cette saison est venue ici au lieu d’un été sans soucis, une pluie agaçante a commencé et une sorte de [...]
  • Cinq choses de cette semaine #15 La fin mai est un moment merveilleux où le soleil se réchauffe encore doucement et affectueusement, sans penser à brûler, quand le vert de l’herbe et du feuillage est clair et frais, et que le ciel est bleu, et le matin dans une légère brume, le jour se réveille. Le moment où, en prévision de [...]
  • Quand le design inspire # 12. La pote... Lorsque les nouvelles technologies aident à créer, développer de nouvelles idées et créer des œuvres avec des formes complexes, des motifs aléatoires et des textures digitales, on peut vouloir croire que nous, même dans notre âge froid, calculateur et rassasié, serons capables de dire notre parole au l’avenir et dans l’histoire des arts notre temps [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

  • English
  • Русский
  • Français

Commentaires récents

    Рейтинг@Mail.ru