Bienvenue to online magazine about Design, Art, Lifestyle & Culture. Pure aestheticism, nothing more.

Les sons d’orgue dans le grand silence. Auke Mulder

fon_58_auke_mulder_fr

Est-ce que quelqu’un pourrait attraper des choses insaisissables? Est-il possible d’entendre les bruits du silence?
Et si nous pouvons nous promener à travers les recoins de notre subconscient pour chercher des réponses, qui nous sommes et pourquoi nous sommes ici?

Peut-être ne devrions-nous pas chercher l’évidence, et il est nécessaire d’éveiller votre imagination et de sentir quelque chose de plus profond et lointain, mais en même temps il est si proche et clair.

Comme les sons de l’orgue, l’instrument puissant  et magique qui nous donne un sentiment d’élévation et de maintien de la vanité comme brouillard dans les montagnes crée une illusion de notre volée au-dessus du sol, et comme la barre d’horizon après chaque notre approche s’éloigne et ainsi les œuvres d’Auke Mulder nous emmènent à la profondeur de notre essence.

Lorsque l’artiste lui-même révèle sa philosophie de l’art, le processus de perception devient plus unique et plus rempli.
La passion pour l’art du peintre hollandais Auke Mulder porte une vie, par la science, la philosophie et la théologie. Le plus intéressant entendra de lui l’histoire de lui-même et le concept propre de son art.

images_mulder_1

Et d’abord, comment êtes-vous venu à votre art? Vous avez MA Théologie, philosophie et histoire de l’art chrétien. Est-ce que cette passion pour l’art depuis de jeunes années ou que c’était votre choix délibéré que vous aviez fait plus tard?

Langue crée un monde qui n’existe peut-être pas avant et la musique sonne l’encore-inédit perceptible, mais il est l’art de la peinture en particulier qui transforme ce qui est invisible et inaudible dans des couleurs vives. Ce pour moi est comme la musique dans la couleur et la forme.

Cette fascination découle de ma jeunesse. J’ai vécu près de la mer en Frise, une province dans le nord de la Hollande. Et surplombant la mer, je rêvais du mon propre monde, un paysage inégalé, dans lequel je pouvais presque toucher l’horizon avec ma main. La netteté de la vue s’estompait dans des champs abstraits de couleur aux sons du surf chuchotant.

J’ai connu cette couleur comme musique, comme musique d’orgue en particulier. Depuis mon enfance, j’ai appris à jouer de l’orgue et cette passion n’a pas disparu. L’harmonium, l’orgue de roseau et le clavecin sont des instruments que j’aime jouer. Initialement, comme autodidacte, j’ai peint ce qui m’attirait et, de cette façon, j’ai développé ma perception abstraite de la nature.

images_mulder_2

L’Île mystique, 2016

Ce n’est qu’après de nombreuses années d’études dans diverses académies d’art et de recherche en théologie, en philosophie et en histoire de l’art que j’ai développé en qui je suis maintenant. Il y a environ 25 ans, j’ai fait le passage définitif de la pratique scientifique à la pratique artistique professionnelle. Cela semble être une transition significative, mais dans la pratique les différences ne sont pas si prononcées et l’une complète l’autre. Ce que j’ai cherché pendant mes études a été de savoir comment la réalité naît et comment cela est affecté par l’émotion. Ce n’est pas fondamentalement différent de ce que je recherche dans l’art, dans la peinture. J’ai découvert que c’est mon concept depuis mon enfance.

images_mulder_3

La combinaison spécifique de couleurs, de formes et de votre manière expressive fait vos oeuvres d’art avec quelque chose de particulier où tout le monde pouvait trouver propre monde émotionnel. Pourriez-vous décrire la philosophie de votre créativité en quelques mots?

Je cherche la relation entre l’imagination et la réalité et l’origine de l’aspiration humain. Tout le monde sait ce que signifie être désiré et qu’il ne doit jamais être complètement accompli. L’aspiration n’est pas identique au désir, il est plus profond, plus existentiel. Le désir a à voir avec «avoir ou posséder», mais l »aspiration à voir avec «être» et à chercher l’accomplissement. L’accomplissement de l’humanité, de l’être-humain dans le monde, et qui ne sera jamais complet. L’aspiration est quelque chose comme farness. Vous l’atteignez, mais il ne se rapprochera jamais, l’éloignement ne se rapproche pas. Chaque pas vers l’horizon le fera s’éloigner. Le mystère de l’éternité ne sera pas résolu et restera éternel. L’éloignement est dans mon expérience ce qui n’est pas ici, ni là, à moins qu’il indique la direction de la pensée. Cela peut être en avant ou en arrière, l’horizon s’étend dans chaque direction.

images_mulder_4

 

Automne-Hiver Tronsvangen Alvdal

L’éloignement, comme l’aspiration, peut être accessible (parfois, il semble que vous pouvez le toucher), mais il n’est pas accessible. L’aspiration aussi, dans cette vision, ne sera jamais accompli, mais plutôt comme un point de départ (source ou but) pour l’action, pour donner un sens et façonner ce point dans le temps, le maintenant. Ceci, dans les grandes lignes, est la philosophie derrière mon travail. Pour moi, c’est l’imagination de ce qui l’affecte, ce que l’on soif, ce qui dirige et inspire et ce qui fournit des valeurs qui ne sont pas évidentes. Cet impact direct et inspirant est ce qui me préoccupe, l’imagination d’un monde nouveau qui donne de l’espoir et qui fait forte. Pas formellement ou orthodoxe, mais libre et ludique, à la recherche de nouvelles formes et d’images, de manière informelle, parce que la monumentalité réside dans le pouvoir de l’imagination. Cela tend vers l’abstrait et l’expressionnisme. En résumé: mon travail tourne autour des concepts de l’aspiration, de l’éloignement.

images_mulder_5Loin

Mon travail s’est développé au fil des années, du figuratif à l’expressionnisme abstrait. Pendant le processus de peinture j’ai le contrôle sur tout ce qui se passe, mais tout n’est pas prévu à l’avance. Mon concept est clair, mais sa performance est déterminée par le moment, toujours un moment émotionnel, un moment inspiré par la nature, par la musique ou par des événements spécifiques. Cette façon de peindre organique est fondamentale pour moi.

La couleur et la forme se présentent organiquement et de l’intérieur. Ils sont préformés dans ma subconscience. La maîtrise de ces questions a donc trait à mon savoir-faire technique et à mes compétences. Cette réalité originale expérimentée et représentée est pour moi un résumé plutôt indéfini. Et la puissance de l’imagination du spectateur permet de former une image de toutes ces formes abstraites. Mon travail se compose de deux parties, abstraite lyrique et abstraite-expressionniste.

Ce qui m’amène à la peinture abstraite, c’est une recherche intuitive d’une imagerie dans laquelle je peux mieux refléter l’intensité de ma vision et mon expérience de l’autre côté de la réalité.

images_mulder_6

Le pays de rêve

Quelle est votre source d’inspiration? Quelles sont les choses qui vous impressionnent plus?

Pendant mon travail en Norvège centrale, je suis impressionné, encore et encore, par la nature préservée. Il y a encore de la pureté en elle, pas altérée par l’homme. La pureté de la lumière, de l’air et de la couleur mène à une forme de mystique qui nourrit mon imagination. Les rochers rugueux et les ciels bruts ne sont pas formalisés.

Les couleurs semblent coïncider avec leurs propres formes. La lumière ne distrait pas et ne ment pas. Mon travail est principalement inspiré par cette nature, lyrique, mystique, parfois cru, inachevé, ne fait plus beau que l’expérience. Il est ce qu’il est et rien de plus. Vivre en Hollande ou en Norvège est décisive pour la façon dont vous colorez votre vie et la façon dont vous êtes attaché. De cette façon, il se nourrit de l’expérience de cet endroit et de la lumière. Lieu et «couleur de la lumière» sont très importants pour moi et évoquent des images et des émotions, normalement cachées dans la réalité quotidienne.

Je les ai appelés avant: l’aspiration, de l’éloignement. Mon point est: Non ce que vous pouvez voir est la réalité, mais seulement l’expérience des choses visibles est la réalité. Cela ne se produit que dans votre esprit, parce que la «lumière» et le «lieu», c’est-à-dire l’espace émotionnel, se déterminent l’un l’autre et ils font appel à votre pouvoir d’imagination. Vous regardez au-delà de la réalité quotidienne et découvrez de votre expérience ce qui est important et ce qui compte vraiment.

images_mulder_7

Vos œuvres sont pleines d’expression et de calme au même moment, il semble qu’après quelques éclaboussures d’émotions l’harmonie vient. Si vous pouviez gérer l’humeur d’un spectateur, que préférez-vous transférer à lui, une idée ou d’énergie?

Nous expérimentons la réalité qui nous entoure à travers notre propre histoire personnelle, et c’est une histoire émotionnelle. Nous parcourons la nature comme nous l’avons appris depuis l’enfance. Et cette coloration, donnant un sens, crée la forme ultime. Aucun événement n’est séparé de notre passé et il est également coloré par celui-ci.

Chaque nouvelle génération est chargée de cette manière avec une réalité colorée, que nous appelons histoire. De cette façon, nous reproduisons le conflit. Cela ne peut être modifié que par un éventuel réarrangement de la colorisation des faits.

Cela signifie: Il doit être possible de regarder les faits avec un autre, un nouveau regard. En raison de mon travail, c’est mon souhait et mon espoir d’ouvrir les yeux des gens à un regard renouvelé sur leur propre réalité. L’art peut ainsi nous aider à réfléchir sur nous-mêmes et sur le monde.

images_mulder_8

Triptyque, ville mystique

Je vous remercie pour vos réponses, je voudrais vous souhaiter une grande inspiration, le succès et laisser magie Norvège continuer à vous inspirer à l’avenir aussi.

Photos: gracieuseté d’Auke Mulder
Plus d’infos: http://aukemulder.nl/

Similar posts
  • Cinq choses de cette semaine #6 Cet été est venu sur son «équateur». C’est un peu triste, si l’on considère que cela ne nous a pas plu par un beau temps. Mais les plus chers à nous aperçus de turquoise derrière les taches principales de nuages lourds. Mais encore, August nous promet les nuits étoilées et les continuations de la saison [...]
  • Agiter l’imagination. Asaf et T... L’illustration devrait agiter l’imagination, Tomer Hanuka considere a, un artiste israélien qui, avec son frère jumeau l’Asaf, un créé, un nombre incroyable de belles illustrations et bandes dessinées. En effet, comme l’intrigue du livre peint nos propres images dans notre tête, l’illustration donne donc une impulsion pour la création de notre propre histoire. Les œuvres [...]
  • Cinq choses de cette semaine #5 En été, nous aimerions tous faire un conte de fées orientale même si vous êtes vraiment minimaliste, vous ne pouvez pas refuser de la lumière douce des bougies et des ombres étranges de la flamme. Donc, nous recueillons ces choses pas si bien adaptées (de façon classique) dans le cinquième set. 1. Juliet. Le fauteuil. Design [...]
  • Cinq choses de cette semaine #4 Le temps pour un ensemble d’idées pour la semaine n ° 4, qui comprend ces oeuvres intéressantes: 1. Dandelion S Bois touché par Light Pissenlit, un grand éclat de lumière Après une collaboration de plus de dix ans, Dandelion est la dernière contribution de Burkhard Dämmer à LZF. « … L’idée vient des dessins du zoologue [...]
  • Cinq choses de cette semaine #3 Le troisième ensemble de cette semaine consiste: 1. Stellar Console Table de Jake Phipps Une partie de la collection Stellar primée – la table de console Stellar s’inspire des qualités précieuses des géodes d’améthyste et des diamants découpés mécaniquement. Les grandes surfaces expansives sur la table contrastent nettement avec la couture turbulente des sections miroir à [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

  • English
  • Русский
  • Français

Commentaires récents

    Рейтинг@Mail.ru