Bienvenue to online magazine about Design, Art, Lifestyle & Culture. Pure aestheticism, nothing more.

L’art de la communication visuelle. A. M. Cassandre

Fon_39_Сassandre_fr

 

La perfection est réalisée, pas quand il n’y a rien à davantage ajouter, mais quand il n’y a plus rien à emporter.
Antoine de Saint-Exupery

En regardant le travail de A.M. Cassandre, on peut se rappeler ce très célèbre citation. Il concerne des affiches, des logos ou des couvertures de magazines.
Il est possible d’être plus précis sur la composition parfaite, la palette de couleurs, la typographie, qui porte un message non seulement informatif, mais aussi est un élément décoratif complet de la A.M. oeuvre Cassandre.

1
Cassandre, pseudonyme d’Adolphe Jean-Marie Mouron, (1901 – 1968) était peintre français graphiste qui avait et a à cette influence d’une journée sur les gens créatifs. Max Ernst et Pablo Picasso pensaient qu’il était un innovateur dans le genre de l’affiche.  il était à son tour a trouvé l’inspiration dans leurs œuvres.

2

Pour la première fois, il a dit à haute voix sur lui-même, quand son affiche intitulée «Sawyer» en 1925 a remporté le premier prix à la célèbre Exposition internationale de décoration moderne et les arts industriels à Paris.
Comme tous les concepteurs graphiques remarquables Cassandre avait un grand sens de la composition. Les images sont simples, mais cela est leur force.

3

Il se croyait: «les impératifs du travail de l’affiche exige la renonciation complète de peintre. Il ne peut pas s’exprimer de cette façon; même s’il pouvait, il n’a pas le droit de le faire. La peinture est une proposition autonome. Mais on ne pouvait pas dire même a propos l’affiche. С’est un ressource, un raccourci entre le commerce et l’acheteur éventuel. C est une sorte de télégraphe. L’artiste de l’affiche est un opérateur; il ne cree pas un message, il délivre simplement sur. Personne on demande son avis. Il est prévu que d’établir une connexion claire, puissante, précise».

4

Le société de publicité Dubonnet apéritif est entré dans l’histoire du design graphique comme un exemple d’un message clair et efficace via l’image visuelle laconique. Triptyque raconte l’histoire, la première l’affiche montre seulement la personne qui se verse un verre. Il était fatigué, perdu, juste trace pâle de lui-même, puis sur la deuxième affiche, il boit un verre et se retrouve comme demi,sur troisième image montre un homme déjà coloré image complètement fini.

Un homme est plein d’énergie et prêt pour toutes leurs affaires. Le nom de la boisson a été aussi son apparition à partir du contour de l’affiche, à partir d’un coup de lettres, puis demi remplies avec de la peinture, et le nom complet. Le slogan de la campagne était Dubo, Dubon, Dubonnet. L’idée est simple mais efficace, ses images sont dynamiques, pleines de mouvement.

5-1024x471

Une série d’affiches sur la publicité Express du Nord sont pleins de tendre mouvement vers l’avant, la perspective nette, des étincelles provenant des roues de course et même les lettres essayer de résister à des rafales de vent que l’inscription sur cette affiche. Les dernières lettres du mot express S S sont d’abord que disséquer l’air et de la lettre X est représentée par une flèche pousser le reste du mot avant.

5

Pas besoin d’utiliser des éléments plus graphiques pour sentir la vitesse du train et d’entendre le bruit des roues.
Les couvertures pour Harper Bazaar sont décoratifs mais encore une fois laconique et reflètent l’idée de la publication de la mode.

6

1930s étaient pour l’une des périodes de production de l’artiste. Il n’a pas seulement fonctionné que sur les affiches, mais aussi a créé quelques polices: en 1929 – Bifur, en 1936 – Acier Noir, en 1937 – Peignot, en 1947 – Touraine avec Charles Peignot. En plus de travailler à l’agence, Cassandre a enseigné le design graphique à l’École des arts appliqués (École des Arts Décoratifs), puis à l’École de design graphique (École d’Art Graphique) à Paris. Il avait également fait des couvertures pour célèbre magazine américain Bazaar Harper, et en 1936 ils ont été présentés lors de l’exposition au Musée d’Art Moderne de New York (MoMA).

11

En plus de la conception graphique Cassandre engagé dans la création d’esquisses pour décors de théâtre et des costumes. En 1950, il a tenu une grande exposition de ses œuvres au Musée des Arts Décoratifs à Paris.

7

Mais la vocation principale Cassandra était toujours un design graphique, et bientôt il est revenu au genre, en continuant à créer des illustrations publicitaires, des affiches, des couvertures et des mises en page pour les périodiques et plus.

8

Le designer a créé beaucoup de travail pour une variété de clients dans le monde entier: les célèbres maisons de mode, la musique et le théâtre des théâtres, des maisons d’édition. Un de ses plus célèbre était le développement d’un logo pour la maison de couture Yves Saint Laurent. Cet élégant travail typographique et admire é à ce jour.

9

Avant l’avènement des artistes et créateurs des technologies numériques a travaillé à la main et, en plus de l’imagination créatrice, avait le dessin de haute compétence. Que peut maintenant être fait en quelques clics de souris d’ordinateur, il n’a pas fallu peu de temps ensuite. De nos jours, les concepteurs peuvent libéré d’une telle routine et uniquement sur de se concentrer sur le processus de création. Mais il y a un autre côté, quelque chose qui est faite par des mains, des inexactitudes peuvent avoir la rugosité, la manière spécifique d’accident vasculaire cérébral, qui est ce qui détermine le style de chaque artiste et rend le produit unique.

10

A. M. Cassandre était artiste, dessinateur, illustrateur. il semble qu’il a rejoint en sa créativité les trois domaines, et chaque portée à un niveau élevé, a reçu la reconnaissance de ses contemporains et est devenu une source d’inspiration pour d’autres générations.

12

Similar posts
  • Photographe Atom: « S&rsqu...   Chaque artiste, créateur, quel que soit son domaine, a toujours une idée et son message. Sans concept, il n’y a pas d’art, sans lui, c’est juste un métier ou une performance dénuée de sens. Un photographe japonais travaillant sous le pseudonyme Atom (1980, basé à Tokyo) invite le spectateur à regarder notre planète, le [...]
  • Quand le design inspire # 14. Nike et...   Tennis – Le sport est beau, intelligent, où beaucoup de choses sont conservatrices, avec ses propres traditions. Ce n’est un secret pour personne qu’au Royaume-Uni, lors du tournoi principal de Wimbledon, un code vestimentaire strict pour les joueurs (uniforme blanc uniquement). Le reste du monde du tennis n’est pas si dur, mais il respecte [...]
  • Samuel Salcedo. Hyperréalisme ou vie ...   Peut-être à première vue, les sculptures hyper-réalistes de Samuel Salcedo semblent peu attrayantes et même répugnantes à certains endroits.   Mais après avoir regardé de près, vous pouvez comprendre et accepter son message – c’est nous, les gens qui ne sont pas couverts de masques de bonté, c’est quand nous ne cherchons pas à [...]
  • Cinq choses de cette semaine #18 Avril. La nature commence à orner notre réalité par des douces couleurs. Le soleil n’est toujours pas aussi brillant pour éblouir, mais tente de chauffer tout le monde par sa chaleur. L’herbe est enfin libérée de la couverture neigee, monte et ravit tous les yeux par ses nuances vertes positives, symboles de jeunesse et de [...]
  • Cinq choses de cette semaine #17   Février. Le temps où l’hiver jouera longtemps avec nous à «partir ou rester» et où le dégel sera remplacé par des rafales de vent, mais les pensées vont inexorablement a la direction du printemps. Les plans, espoirs, voyages, rencontres, impressions. C’est en avance, mais vous pouvez maintenant rêver d’avions, de design italien et de [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

  • English
  • Русский
  • Français

Commentaires récents

    Рейтинг@Mail.ru